Soutenir la création d'une ferme à Noteboom

En 2013, Bertrand Devienne et Louise Derhille présentent à l’association Terre de Liens Nord-Pas de Calais leur projet d’installation en maraîchage biologique et plantes aromatiques et médicinales. Ils recherchent pour cela quelques hectares en Flandres. Après deux années de test en agriculture sur la ferme du Beau Pays, à Borre, la Safer (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural) leur attribue une parcelle nue de 7,85 hectares à Nooteboom, sur la commune de Bailleul.

 

http://terredeliens.org/nooteboom

Les entreprises devront financer une mutuelle au profit de leurs salariés.

Négociée par les partenaires sociaux et confirmée par la loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013, la généralisation d’une couverture « frais de santé » pour tous les salariés sera bientôt une réalité concrète pour les employeurs.

En effet, au plus tard au 1er janvier 2016, toutes les entreprises, quel que soit leur effectif, devront avoir souscrit une mutuelle au bénéfice de leurs employés.

 

> Lire la suite

ARCADIS a aujourd’hui en réponse à la fragilité des parcours et des situations de la jeunesse au regard de l’emploi, la volonté d’étoffer ses service en développant un projet autour de l’activité économique.

"Nous souhaitons créer un outil d’insertion autour du recyclage et de la sensibilisation de l’impact environnementale des déchets." 

Les jeunes au cœur d’un projet comme « potentiel réel » pour le développement d’une activité par les jeunes et pour les jeunes
Avant d’entrée dans l’entreprise d’insertion, le jeune devra faire part de sa volonté de s’inscrire concrètement dans un cursus de formation afin d’assurer la durabilité et la pérennité à la sortie de ce parcours vers un autre emploi. 

L’objectif de cette entreprise est de faire émerger les potentialités de chacune des personnes accueillies afin qu’elle puisse se construire un parcours professionnel. Le chantier permet au jeune de retrouver un rythme de travail nécessaire afin retrouver un emploi ordinaire. Cette outil permettra aussi aux salariés d’adopter le savoir être et les comportements nécessaires à l’intégration au monde du travail.

En effet, l’activité économique de ce projet comprend plusieurs axes : la conception, la fabrication et la vente de meubles originaux grâce au bois de récupération et de bois de palette, le réemploi d’objets et de mobilier pouvant bénéficier d’une seconde vie. Une équipe technique et éducative sera en charge d’accompagner les salariés en insertion.  

Il s’agit d’accompagner les salariés dans un parcours de retour vers ou d’accès à l’emploi en relation avec les associations intermédiaires, les organismes de formation, Pôle emploi, la Mission Locale et  le parrain. Cette articulation entre les différents interlocuteurs permettra de les aider à formaliser leurs projets professionnels et en définissant un plan d’actions permettant leurs réalisations. Le jeune pourra ainsi se qualifier dans le domaine qu’il souhaite.

L’activité professionnelle est divisée en trois parties dominantes : la collecte des palettes et des meubles à rénover, la fabrication et la restauration d’objets et de mobiliers  et la vente des réalisations. 

 

La loi Hamon, entrée en vigueur le 26 juillet 2014, permet aux emprunteurs de changer d'assurance de prêts immobiliers jusqu'à douze mois après la signature du contrat. Elle vise à renforcer la concurrence et la transparence dans le secteur de la bancassurance.

Les "rançongiciels", ces logiciels malveillants qui prennent le contrôle des PC, tablettes et smartphones et réclament ensuite de l'argent à leurs utilisateurs, ont plus que doublé dans le monde en 2014, selon le rapport annuel de la société américaine de sécurité informatique Symantec.

L'an dernier, ce type de programme (appelé en anglais "ransomware"), plus lucratif qu'une simple arnaque sur réseau social, a augmenté de 113%.

Et sa variante dite "cryptolocker", qui retient en otage les données personnelles, a fait 45 fois plus de victimes qu'en 2013, selon le rapport publié ce mardi 14 avril.

> Lire la suite

"Tout part d’une déception du milieu de la « bancassurance », où Stéphane Torcheux a travaillé pendant dix ans. « J’ai commencé au début des années 2000. Au fur et à mesure, j’ai vu les choses se dégrader. Il y avait une véritable pression commerciale. On était plus là pour vendre des produits que pour véritablement conseiller le client sur ce qui lui conviendrait le mieux. »

À 32 ans, il trouve « tristounet » d’aller travailler à reculons. En septembre dernier, il lance sa propre entreprise : Unassurance. « Je voulais reprendre une activité commerciale à ma sauce. Sans patron, sans actionnaires qui mettent la pression. » Il s’impose un regard plus éthique de la relation client. « Je veux démontrer plus de respect, et prendre l’engagement de trouver des solutions adaptées. »

Stéphane Torcheux désire aussi donner une sensibilité citoyenne à son job, en participant au développement de quatre associations régionales. « L’idée est de faire d’une démarche indispensable une action engagée. Ça ne coûte pas plus cher au client. Sur la commission que me verse l’assurance, je prélève 25 %, que je donne à l’association choisie par le client. »

Quatre sont proposées : Ludopital, Terres de liens Nord - Pas-de-Calais, DigestScience et Arcadis.

Quatre pour proposer un panel. Quatre pour ne pas trop disséminer les aides, car Stéphane Torcheux ne gagne pas « des millions ». Même si son initiative les vaut déjà."

 

Source : http://www.lavoixdunord.fr/economie/courtier-en-assurances-solidaire-et-engage-stephane-ia248b0n2770741

 

Testathlon All Star, les 10 ans, samedi 17 Octobre à Armentières au Prés du Hem

Le Tesathlon est un évènement sportif original et convivial, organisé au profit de la recherche sur les maladies digestives.

Il associe VTT, course à pied, course dans l'eau et randonnées pédestres.

Il est organisé par la fondation Digestscience, première fondation reconnue d'utilité publique consacrée à la recherche sur les pathologies digestives.

Déçu par son expérience dans la bancassurance, ce trentenaire a décidé de se lancer dans le courtage afin de cultiver une approche plus éthique.

Dans le monde feutré de l’assurance, Stéphane Torcheux détonne. Non parce qu’il se sent mieux sans cravate ou qu’il reçoit ses clients comme chez lui, autour d’un café et de bonbons, à distance de son bureau – une simple grande table. Ce courtier, barbe de trois jours soignée, est d’abord surprenant parce qu’il a fait de son ras-le-bol de la finance, un rebond au profit des autres. Sans quitter le monde de l’assurance qu’il connaît bien pour l’avoir pratiqué dès ses études, il a choisi de vivre de son business de façon solidaire.

Unassurance, courtage en assurance

114 rue du 11 novembre 1918

59148 Flines-lez-Râches

03 27 87 49 08

06 76 86 50 93
Contactez Unassurance et nous vous proposerons une solution adaptée à vos besoins Contact