Déçu par son expérience dans la bancassurance, ce trentenaire a décidé de se lancer dans le courtage afin de cultiver une approche plus éthique.

Dans le monde feutré de l’assurance, Stéphane Torcheux détonne. Non parce qu’il se sent mieux sans cravate ou qu’il reçoit ses clients comme chez lui, autour d’un café et de bonbons, à distance de son bureau – une simple grande table. Ce courtier, barbe de trois jours soignée, est d’abord surprenant parce qu’il a fait de son ras-le-bol de la finance, un rebond au profit des autres. Sans quitter le monde de l’assurance qu’il connaît bien pour l’avoir pratiqué dès ses études, il a choisi de vivre de son business de façon solidaire.

Concrètement, c’est simple : cha­que fois que Stéphane Torcheux décroche un nouveau contrat, il reverse 25 % de sa commission à une association. C’est indolore pour le client, qui est au courant au moment de signer. C’est invisible pour la compagnie, qui rétribue son courtier sans changer ses habitudes. Mais ça change tout pour les quatre associations retenues par le courtier : « J’ai choisi des associations à taille humaine et installées dans la région. Je peux leur rendre visite, nous apprenons à nous connaître et je vois les actions qu’elles mènent. »

En décembre, il a réparti ainsi 4 000 € entre Ludopital, Digest Sciences, Terre de liens et Arcadis, quatre associations très différentes, qui se consacrent respec­tivement aux enfants hospitalisés, à la recherche sur le système digestif, l’installation de jeunes agriculteurs et l’insertion par le travail de jeunes en difficulté. Et ce geste lui donne l’occasion de se réaliser. « à 38 ans, je peux dire que j’ai mûri une vision, j’ai des idées sur la politique qu’on pourrait mener pour une commu­ne, par exemple. Mais finalement j’ai choisi de m’engager en donnant non pas du temps, mais de l’argent », explique-t-il.

CHOISIR L’ESSENTIEL

Marié et père de deux enfants, Stéphane Torcheux est clair : cette somme n’est pas un manque à gagner. C’est plutôt de l’argent qu’il ne dépense pas… en allant à contre-courant des habitudes de la profession. La belle voiture, qui rassure le client et flatte le propriétaire, on oublie. Le restaurant clinquant, terminé. La location d’un bureau en plein centre-ville, c’est niet. Il a justement trouvé un local dans l’ancien­ne filature Lemaire-Destom­bes à Marquette-lez-Lille – en banlieue de la métropole, pour un loyer plus abordable.

Mais cette façon de tirer un trait sur une époque de sur-consommation n’est-elle pas aussi un joli coup de com’ ? « C’est vrai que cette initiative me distingue des autres courtiers. Mais la réalité, c’est quand même que je donne cette somme et que je m’impose une hygiène financière au quotidien. » Mettre en place ce projet, c’est aussi une façon de regagner la liberté qu’il n’avait plus lorsqu’il était salarié. « En étant indépendant depuis cinq ans, je ne garde que le positif, la relation client. L’écouter, ne pas répondre à sa place, chercher à donner le meilleur conseil, c’est ça qui me plaît » résume-t-il d’une voix douce et posée. Le temps où il devait se plier à des pratiques commerciales poussives, ou rendre des comptes à son employeur lui semble loin.

Pour autant, il ne cache pas qu’il reste un chef d’entreprise, à la tête de son cabinet Unassurance. « Attention, je ne suis pas dans une démarche anti-capitaliste, je génère des bénéfices et je l’assume. Mais c’est vrai que j’ai trouvé dans cet engagement une belle énergie et un sens à mon travail ». Et dans un contexte où l’heure est à la transparence, il imagine qu’un jour, d’autres courtiers ou agents le rejoindront. Et peut-être même que des compagnies – qui pour l’instant évitent le sujet – abonderont le versement de son commis­sionnement. Pour le plus grand bonheur des associations.

 

Source :  http://www.argusdelassurance.com/portraits/stephane-torcheux-l-independance-solidaire.98865

Unassurance, courtage en assurance

114 rue du 11 novembre 1918

59148 Flines-lez-Râches

03 27 87 49 08

06 76 86 50 93
Contactez Unassurance et nous vous proposerons une solution adaptée à vos besoins Contact